Comment les élèves du primaire ont construit l’histoire de la Catalogne ?

Par l’entremise d’un questionnaire, Jocelyn Létourneau invite depuis plusieurs années des jeunes Québécois à raconter l’histoire du Québec. Ce projet a inspiré plusieurs chercheurs, dont certains de l’Université Autonome de Catalogne. Ceux-ci ont invité de jeunes Catalans à raconter l’histoire de leur nation. Voici le résumé d’une présentation orale au sujet de ce projet mené en Catalogne. Cette présentation a fait partie de la 1re conférence de l’Association Internationale de Recherche en Didactique de l’Histoire, tenue à Rome entre le 3 et le 5 septembre 2012 et qui avait pour thème Histoire et sciences sociales enseignées : réalisations et perspectives.

Comment les élèves du primaire ont construit l’histoire de la Catalogne?

Résumé. 

La recherche réalisée par l’équipe GREDICS (UAB) fait partie du projet « La fabrication du commun ‐ Récits de l’histoire nationale par les élèves » coordonnée par la professeure Françoise Lantheaume de l’Equipe d’Accueil Education, Cultures, Politiques n° 4571 (ECP) de l’Université de Lyon (France).

L’analyse de l’enseignement et de l’apprentissage de l’histoire nationale n’est pas nouveau. Peut‐être, la nouveauté de notre recherche réside dans le fait qu’elle se centre sur l’histoire de la Catalogne, une nation sans État propre, mais avec une histoire et une langue propre. Le programme d’histoire de la Catalogne a beaucoup d’aspects communs avec le programme d’histoire de l’España (45% de contenus minimums obligatoires pour toute l’España), parce que la Catalogne est une région autonome avec maintes compétences gouvernementales, entre autres éducatives.

Le questionnaire « Que sais‐tu de l’histoire de la Catalogne, et comment l’as‐tu appris? » a été passé par quelques élèves de quatre lycées, trois publics et un privé, pendant le mois de Juin 2011, peu avant la fin de l’année scolaire. La finalité était de découvrir ce que ces élèves savent de l’histoire de la Catalogne en général, de quels personnages et faits ils se rappellent en particulier et comment ils construisent des récits.

Le questionnaire a été passé par tous les cours d’enseignement secondaire obligatoire (12‐16 ans). L’échantillon analysé a été concentré sur trois établissements: Escola Pia de Caldes de Montbui; Institut Banús de Cerdanyola del Vallès; et Institut Vilanova de Vilanova del Camí.

Dans la communication finale, on présentera les principales caractéristiques des établissements et des étudiants (par exemple, la langue utilisée pour s’exprimer et la définition de leur identité « je suis…»). Il sera aussi question de l’analyse des données et des résultats obtenus à propos des principaux personnages et évènements historiques choisis par les élèves. Et surtout, on interprétera les caractéristiques des récits construits par les élèves.

How have primary school children built the history of Catalonia?

Abstract.

Research conducted by the research group GREDICS (UAB) is part of the project « Making common stories of national history by students » coordinated by teacher Françoise Lantheaume from Equipe d’Accueil Education, Cultures, Politiquesn 4571 (ECP) of the Université de Lyon (France).

The analysis of teaching and learning of national history is not new. Perhaps the novelty of our research is that it focuses on the history of Catalonia, a nation without a own state, but with a history and a clean diaper. The history program of Catalonia has many common aspects with the history curriculum of Spain (45%, minimum compulsory contents for all of Spain), because Catalonia is an autonomous region with many governmental jurisdictions among other educational.

The survey « What do you know about the history of Catalonia,and what have you learned? » Was passed students from four high schools, three public and one private, during the month of June 2011, shortly before the end of the school year. The aim was to discover what they know about the history of Catalonia in general, and which characters and events they recalled in particular, and how they constructed stories. The survey was taken by all classes of compulsory secondary education (12‐16 years).

Bibliographie

Barca I. (2007). Investigaçâo em Educacâo Histórica. Perspectivas de Investigaçâo em Educaçâo Histórica (Schmidt M.A., Braga Garcia, T.M. org.) Braga : Curitiba Editora UTFPR (26‐42).

Barton K.C. (2008). Research on students’ ideas about history. Handbook of Research in Social Education (Levstik, L.S.; Tyson, C.A. eds.). New York: Routledge (239‐257).

Jenkins K. (2009). Repensar la historia. Madrid: Siglo XXI.

Lautier N.; Allieu‐Mary N. (2008). La didactique de l’histoire. Revue Française de Pédagogie, 162, (95‐131).

Létourneau J., Moisan S. (2004). Young People’s Assimilation of a Collective Historical Memory. Case Study of Quebeckers of French–Canadian Heritage. Theorizing Historical Consciousness, (Seixas P. ed.). Toronto: University of Toronto Press (109‐128).

Levesque S. (2008) Thinking Historically. Educating Students for the Twenty-First Century. Toronto : University of Toronto Press.

Santisteban A. ; González‐Monfort N. ; Pagès J. (2010).“Una investigación sobre la formación del pensamiento histórico. Metodología de investigación en Didáctica de las Ciencias Sociales (Ávila RM. ; Rivero P. ; Domíngues, PL. coords.). Zaragoza: Institución Fernando el Católico (115‐128).

Wilson S.M. (2001). Research on History Teaching. Handbook Of Research On Teaching (Richardson V. ed.). Washington: American Educational Research Association (527‐544).