La conscience historique : deux enquêtes

Voici les résultats de deux enquêtes au sujet de la conscience historique, parus sous la forme de courts articles dans l’édition du printemps 2012 de la revue Canadian Issues/Thèmes canadiens.

Raphaël Gani, « L’histoire nationale dans ses grandes lignes », Canadian Issues/Thèmes canadiens, printemps 2012.

Comment les gens ordinaires résument-ils leur histoire nationale en quelques phrases ? Ce texte propose des pistes de réponse à cette question. Nous avons effectué une première analyse des résultats d’une enquête menée auprès de 5 425 adultes dans six pays d’Europe et d’Amérique – la France, l’Écosse, le Pays de Galles, l’Angleterre, les États-Unis et le Canada. À travers ces six pays, deux trames historiales se dégagent et recueillent un nombre similaire d’adhérents. La majorité des gens sondés par l’enquête résument leur histoire nationale par la trame de l’adversité et du déclin ou par celle de la réussite et du progrès.

Stéphane Lévesque, Jocelyn Létourneau et Raphaël Gani, « Québec Student’s Historical Consciousness of the Nation », Canadian Issues/Thèmes canadiens, printemps 2012.

This article explores some French Canadian (Québec) students’ historical consciousness of the nation through the lens of Social Identity Theory (SIT). Informed by SIT principles, our narrative analysis shows how most Franco-Québécois categorize the past in homogenous categories (e.g., the imperialist Anglophone; the surviving Francophone) and frame their stories into particular modes of present-day orientations. Implications of this study for history education are also discussed.

Comments are closed.