Monthly Archives: mars 2013

Diffuser ses travaux pour les nuls en direct

 

« Duplessis ne donne pas aux étrangers »

Parution d’un article signé Alexandre Turgeon et intitulé « « Duplessis ne donne pas aux étrangers. » Le regard du caricaturiste Robert La Palme sur les politiques du gouvernement Duplessis en matière d’immigration, 1944-1959 ». L’article est publié dans la revue Conserveries mémorielles.

 

La conscience historique : deux enquêtes

Voici les résultats de deux enquêtes au sujet de la conscience historique, parus sous la forme de courts articles dans l’édition du printemps 2012 de la revue Canadian Issues/Thèmes canadiens.

Raphaël Gani, « L’histoire nationale dans ses grandes lignes », Canadian Issues/Thèmes canadiens, printemps 2012.

Comment les gens ordinaires résument-ils leur histoire nationale en quelques phrases ? Ce texte propose des pistes de réponse à cette question. Nous avons effectué une première analyse des résultats d’une enquête menée auprès de 5 425 adultes dans six pays d’Europe et d’Amérique – la France, l’Écosse, le Pays de Galles, l’Angleterre, les États-Unis et le Canada. À travers ces six pays, deux trames historiales se dégagent et recueillent un nombre similaire d’adhérents. La majorité des gens sondés par l’enquête résument leur histoire nationale par la trame de l’adversité et du déclin ou par celle de la réussite et du progrès.

Stéphane Lévesque, Jocelyn Létourneau et Raphaël Gani, « Québec Student’s Historical Consciousness of the Nation », Canadian Issues/Thèmes canadiens, printemps 2012.

This article explores some French Canadian (Québec) students’ historical consciousness of the nation through the lens of Social Identity Theory (SIT). Informed by SIT principles, our narrative analysis shows how most Franco-Québécois categorize the past in homogenous categories (e.g., the imperialist Anglophone; the surviving Francophone) and frame their stories into particular modes of present-day orientations. Implications of this study for history education are also discussed.

Conférence : Je me souviens ? Le passé du Québec dans la conscience de sa jeunesse

Le 15 mars à l’Université Lumière Lyon 2, Jocelyn Létourneau donnera une conférence intitulée Je me souviens ? Le passé du Québec dans la conscience de sa jeunesse. Voici le résumé de cette conférence.

Jocelyn Létourneau, professeur de l’Université Laval à Québec, Chaire de recherche du Canada en histoire et économie politique du Québec contemporain, présentera le bilan d’une recherche menée depuis plusieurs années sur les représentations des jeunes Québécois concernant le passé du Québec, représentations contenues dans plus de 3000 phrases recueillies auprès d’autant de locuteurs âgés de 15 à 25 ans et répondant à la question suivante : « Si tu avais à résumer en une phrase ou une formule ce qu’a été pour toi l’aventure historique québécoise quelle serait cette phrase ou cette formule ? ».

Ouvert à tous : Diffuser ses travaux pour les nuls, le 20 mars à #ULaval

Le mercredi 20 mars à l’Université Laval, Raphaël Gani organise une journée d’étude intitulée « Diffuser ses travaux pour les nuls ». L’évènement est ouvert à tous.

Voici le programme : cliquez sur l’image pour l’agrandir.

AFF+PROG_Diffuser_16mars13

Consultez aussi la page Facebook de l’évènement.

Il sera retransmis en direct sur livestream.com.

Lu sur Twitter :

 

Jocelyn Létourneau, l’enseignement de l’histoire, la Coalition pour l’histoire et le Parti Québécois

Cette semaine, la journaliste du Devoir Lisa-Marie Gervais a interrogé Jocelyn Létourneau à propos de la réforme du programme d’enseignement de l’histoire du Québec. Voici un court extrait de l’article produit par Mme Gervais et publié hier.

Le ministère de l’Éducation a créé le mois dernier un groupe de travail pour revoir le programme de l’enseignement de l’histoire du Québec à l’école. Mais ses travaux ne sont pas encore commencés que, déjà, les historiens se disputent sur sa composition et ses orientations, a appris Le Devoir.

Présidé par le sous-ministre Alain Veilleux, le groupe est formé de didacticiens, d’universitaires et d’historiens de toutes allégeances, francophones comme anglophones, notamment la spécialiste de l’histoire des femmes, Micheline Dumont, le professeur de McGill, Paul Zanazanian, et le didacticien et romancier Jean-Pierre Charland. La moitié des dix membres du comité font partie de la Coalition pour l’histoire, bien connue pour critiquer l’actuel programme, qui évacue, selon elle, des pans de l’histoire nationale québécoise.

Ce groupe de travail, qui doit formuler des recommandations à la ministre de l’Éducation Marie Malavoy « quant aux orientations à donner à l’enseignement de l’histoire au primaire et au secondaire », devait se réunir une première fois le 7 février, mais la réunion a été annulée. Depuis, c’est le silence radio, ont confirmé plusieurs personnes nommées sur ce comité ministériel.

Cette démarche de la Coalition pour l’histoire ne fait pas l’affaire de tous. Jocelyn Létourneau, professeur au Département d’histoire de l’Université Laval, la juge « outrageante ». « C’est un mépris, pas juste pour moi, mais pour tous les membres du comité », a-t-il dit, affirmant n’avoir rien su de cette rencontre la semaine prochaine de la Coalition avec Mme Malavoy. « La ministre va peut-être nous arriver en nous disant que notre groupe de travail est fini. Elle va le saborder après avoir eu la représentation de la Coalition. »

Lire la suite ici.

Le sondage redémarre

D’après-vous, quelles images sont associées au passé et à l’identité québécoise?

Nous vous invitons maintenant à donner votre avis! Faites votre choix parmi une sélection de 60 images… et propagez l’exercice dans vos réseaux.

Cliquez sur ce logo pour participer au sondage :

 

Cliquez pour participer au sondage et en apprendre un peu plus sur votre passé!

Source : Blogue du Musée de la civilisation, à Québec

Le nouveau logo de la Chaire

chaire recherche canada histoire économie politique québec jocelyn létourneau (1)

 

chaire recherche histoire quebec_AN_outline