« Les origines caricaturales de la Grande Noirceur? », à l’ACFAS

origines caricaturales de la Grande Noirceur ACFAS Duplessis Lapalme

Ce mercredi, Alexandre Turgeon présente une conférence intitulée « La Palme présente Displicuit Nasus Tuus » : les origines caricaturales de la Grande Noirceur? Dans le cadre du colloque 328 de l’ACFAS  – La satire dans les arts visuels : questions de recherche actuelle -, cette conférence débute à 15h15 au local 3136 du Pavillon Charles-de Koninck à l’Université Laval. Voici un résumé de la conférence.

Au printemps 1944, le gouvernement libéral d’Adélard Godbout s’apprête à déclencher des élections au Québec. Au pouvoir depuis 1939, le Parti libéral affronte l’Union nationale et le Bloc populaire, dirigés respectivement par Maurice Duplessis – premier ministre de la province entre 1936 et 1939 – et André Laurendeau. Affaibli par son appui à William Lyon MacKenzie King sur la question de la conscription, Adélard Godbout passe à l’offensive. Les libéraux se tournent vers Robert La Palme, caricaturiste du journal Le Canada, pour la production d’une brochure électorale intitulée « La Palme présente Displicuit Nasus Tuus : tragi-comédie politique en 32 tableaux » – du latin « Ton nez déplaît », en référence au long nez de Maurice Duplessis

Pour étudier cette brochure électorale, nous nous intéresserons de plus près aux stratégies électorales mises en place lors de la campagne de 1944, en s’arrêtant au travail de Lucien Parizeau et de Jean-Marie Nadeau en particulier, eux qui sont les responsables de la propagande libérale. Nous nous pencherons également sur les 32 caricatures de Robert La Palme choisies pour cet exercice, puisées à même un corpus d’une centaine de caricatures publiées par l’artiste dans les pages du journal Le Canada en 1943 et 1944. Nous serons ainsi à même de voir quelles thématiques, quels enjeux et quels sujets ont été privilégiés par le Parti libéral pour la réalisation de cette brochure.

Comments are closed.