Le prix Jean-Marie-Fecteau de la Société historique de Canada est décerné à Alexandre Turgeon

« ’Toé, tais-toé’ et la Grande noirceur duplessiste. Genèse d’un mythistoire » d’Alexandre Turgeon est une exploration fascinante de la genèse et de la perpétuation des mythes, comme en témoigne l’histoire tout aussi fascinante d’un éclat public de Maurice Duplessis… qui n’a jamais réellement eu lieu. Pour Turgeon, le célèbre « Toé , tais-toé » est une histoire qui porte sur l’interaction entre la réalité et la fiction. Grâce à une lecture attentive de la presse, et en particulier le travail du caricaturiste Robert La Palme, l’auteur retrace la façon dont l’expression s’est emparée de l’imagination du public, car elle symbolise parfaitement le caractère brusque et autoritaire de Duplessis et de son régime tel qu’il est perçu. L’analyse bien conçue de Turgeon de la construction des mythes ajoute de manière significative à nos connaissances sur le rôle joué par les médias dans le façonnement de la perception publique du pouvoir à l’époque de Duplessis. Son approche micro-historique illustre avec succès le va-et-vient entre l’histoire et la fiction et le processus de construction d’un mythistoire. » (http://www.cha-shc.ca/?lid=XFXB3-QNJTB-XKD7W#sthash.ITMZiMUD.dpuf)


« “Toé, tais-toé’ et la Grande noirceur duplessiste. Genèse d’un mythistoire,” by Alexandre Turgeon is a fascinating exploration of the genesis and perpetuation of myths, exemplified by the equally fascinating story of a media outburst by Maurice Duplessis…which never actually happened. For Turgeon, the famed ‘Toé, tais-toé’ is a story about the interplay between reality and fiction. Through a close reading of the press, and in particular the work of caricaturist Robert La Palme, the author traces how the phrase took hold of the public imagination because it symbolized perfectly the perceived crude and authoritarian character of Duplessis and his regime. Turgeon’s well-crafted analysis of myth making advances our knowledge of the role played by the media in shaping public understandings of power during the Duplessis era. His micro historical approach successfully illustrates the “va-et-vient” between history and fiction and the process of elaboration of what he refers to as a mythistoire.  » (http://www.cha-shc.ca/english/what-we-do/cha-prizes/new-cha-student-prize.html)

Alexandre Turgeon, « “Toé, tais-toé!” et la Grande Noirceur duplessiste. Genèse d’un mythistoire », Histoire sociale/Social History, vol. 46, no 92 (novembre/November 2013), p. 367-396.