Tag Archives: histoire du québec pour les nuls

Publications

Je_me_souviens spread

Note critique: Histoire du Québec pour les Nuls

 

Pour voir ou revoir

Diffuser ses travaux pour les nuls en direct

 

Ouvert à tous : Diffuser ses travaux pour les nuls, le 20 mars à #ULaval

Le mercredi 20 mars à l’Université Laval, Raphaël Gani organise une journée d’étude intitulée « Diffuser ses travaux pour les nuls ». L’évènement est ouvert à tous.

Voici le programme : cliquez sur l’image pour l’agrandir.

AFF+PROG_Diffuser_16mars13

Consultez aussi la page Facebook de l’évènement.

Il sera retransmis en direct sur livestream.com.

Lu sur Twitter :

 

Les Québécois et leurs passés (HST-3900A)

Voici la liste des lectures requises pour le cours intitulé Les Québécois et leurs passés (HST-3900A), donnée à la session d’hiver 2013 par Jocelyn Létourneau à l’Université Laval.

Ouvrages obligatoires. 

Jocelyn Létourneau, Le Québec entre son passé et ses passages, Montréal, Fides, 2010.

Évoluant dans le passage tumultueux qui relie son passé à son présent, le Québec cherche ses voies d’avenir. Il ne sait plus quoi faire de ce qui l’a fait et craint de se perdre dans l’ailleurs en s’ouvrant à l’autre.

Au pays des Tremblay et des Sioui, des Cohen et des Laferrière, la référence collective est redevenue chantier. L’histoire et la mémoire sont objets de débats soutenus. La mondialisation, le brassage des populations et la montée de la nouvelle génération, qui entend creuser ses propres sillons identitaires, ajoutent à la complexité de l’équation nationale, que l’on peine à écrire. À coup sûr, le Québec s’impose comme un sujet compliqué.

Et si on explorait d’autres avenues pour en revoir le passé, en saisir le présent et en pressentir l’avenir?

Par les idées exposées, les concepts avancés et les problématiques développées, il y a dans cet ouvrage matière à poser un autre regard sur le passé du Québec et à envisager différemment l’avenir de cette société.

 

Félix Bouvier, Michel Allard, Paul Aubin et Marie-Claude Larouche, L’Histoire nationale à l’école québécoise. Regards sur deux siècles d’enseignement, Sillery, Septentrion, 2012.

Si l’enseignement de l’histoire nationale fait souvent partie de l’actualité québécoise, assez curieusement enseignants et historiens se sont peu penchés sur l’histoire de l’enseignement de leur propre discipline.

Plusieurs spécialistes dessinent sous nos yeux une gigantesque fresque allant des origines à nos jours et détaillent l’enseignement de l’histoire au primaire, au secondaire et au collégial, tant dans les écoles francophones, anglophones qu’autochtones.

Le tout constitue la première tentative de description et d’analyse de ce qui s’est enseigné et de la manière dont on a procédé dans les écoles, s’attachant ainsi à dresser les contours scolaires de l’histoire nationale à l’échelle d’un territoire à géométrie variable selon les époques. Cet ouvrage met en lumière les courants pédagogiques qui ont animé les milieux de l’éducation dans ce secteur névralgique pour la mémoire et l’identité collective des Québécois.

Vous pouvez acheter la version PDF du livre ici. En voici un extrait.

 

Éric Bédard, L’Histoire du Québec pour les nuls, Paris, Éditions First, 2012.

Le Québec, c’est l’hiver, la neige, le froid. C’est le majestueux fleuve Saint-Laurent et ses nombreux affluents. Ce sont les immenses forêts, les nombreux lacs, les magnifiques paysages du Témiscamingue, de Charlevoix, de la Côte-Nord ou de la Gaspésie. C’est aussi Québec, la «Vieille capitale», et Montréal, première ville française d’Amérique.

Mais le Québec, c’est surtout un peuple vaillant, opiniâtre, déterminé. Il en a fallu du courage aux premiers habitants pour affronter les rigueurs de l’hiver, élever des familles nombreuses, explorer un immense continent, survivre aux attaques iroquoises, à l’hostilité des colonies américaines, aux affres de la Révolution industrielle et à la Crise des années 1930.

C’est l’histoire de cette grande aventure qui est retracée dans ce livre. L’histoire d’un peuple qui a surmonté les difficultés et les épreuves, vaincu le découragement et la résignation. L’histoire d’un rêve, celui d’une Amérique française, d’une grande épreuve, celle de la Conquête anglaise, et surtout, l’histoire d’une longue et patiente reconquête qui amènera les Québécois à reprendre possession de leur territoire, de leur économie et de leur vie politique.

Vous pouvez acheter la version PDF du livre ici.

 

Lectures pour chacune des séances

21 janvier. Introduction au cours : vous et le passé québécois.

Carter, Stephen L., « Text a little less, think a little more », Businessweek, 1 mars 2012 [en ligne].

 

28 janvier. De la Conscience historique des jeunes Québécois

Jocelyn Létourneau et Sabrina Moisan, « Mémoire et récit de l’aventure historique du Québec chez les jeunes Québécois d’héritage canadien-francais : coup de sonde, amorce d’analyse des résultats, questionnements », The Canadian Historical Review, 85, 2 (juin 2004), 325-356 p.

Jocelyn Létourneau et Christophe Caritey, « L’histoire du Québec racontée par les élèves du secondaire. L’impact apparent du cours d’histoire nationale dans la structuration d’une mémoire historique collective des jeunes Québécois », Revue d’histoire de l’Amérique française, 62, 1 (été 2008), p. 69-93.

 

4 février. Historique des programmes d’histoire au Québec

Félix Bouvier, Michel Allard, Paul Aubin et Marie-Claude Larouche, L’Histoire nationale à l’école québécoise. Regards sur deux siècles d’enseignement, Sillery, Septentrion, 2012, chap. 6-13.

 

11 février. Histoire et éducation à la citoyenneté : les humeurs et les faits

Ministère de l’Éducation, du Sport et du Loisir (MELS), Histoire et éducation à la citoyenneté [en ligne].

Ministère de l’Éducation, du Sport et du Loisir (MELS), Progression des apprentissages au secondaire, Histoire et éducation à la citoyenneté, 3e et 4e secondaire, 21 juin 2011 [en ligne].

Charles-Phillipe Courtois, « Le nouveau cours d’histoire du Québec au secondaire : L’école québécoise au service du multiculturalisme canadien ? », Montréal, Institut de recherche sur le Québec, 2009 [en ligne].

Michèle Dagenais et Christian Laville, « Le naufrage du programme d’histoire nationale : retour sur une occasion manquée accompagné de considérations sur l’éducation historique », Revue d’histoire de l’Amérique française, 60, 4 (2007), p. 517-550.

Jocelyn Létourneau, Le Québec entre son passé et ses passages, Montréal, Fides, 2010, chap. 3.

 

18 février. Quelle histoire pour le Québec d’aujourd’hui ?

Jocelyn Létourneau, « Quelle histoire d’avenir pour le Québec ? », Histoire de l’éducation, 126 (avril-juin 2010), p. 97-119.

Jocelyn Létourneau, Le Québec entre son passé et ses passages, Montréal, Fides, 2010, chap. 5 et 8.

Jocelyn Létourneau, « L’histoire comme passage », Cahiers de la Fondation Trudeau, 4, 1 (2012), p. 43-61 [en ligne].

 

4 mars. Traiter l’évènement : discussion autour du film Le Sort de l’Amérique

Jacques Godbout, Le Sort de l’Amérique, Montréal, Office national du film, 1996, 81 m. 28 s. [en ligne].

Jocelyn Létourneau, « Le sort du passé. Risques et défis de la narration historienne (notes sur Le Sort de l’Amérique, de Jacques Godbout, Passer à l’avenir. Histoire, mémoire et identité dans le Québec d’aujourd’hui », dans J. Létourneau, Passer à l’avenir. Histoire, mémoire et identité dans le Québec d’aujourd’hui, Montréal, Boréal, 2000, p. 109-114.

Jocelyn Létourneau, Le Québec entre son passé et ses passages, Montréal, Fides, chap. 4 et 9.

 

11 mars. Semaine de lecture

 

18 mars. L’histoire du Québec pour les nuls : qu’en penser ?

Éric Bédard, L’Histoire du Québec pour les nuls, Paris, Éditions First, 2012.

Sam Wineburg, « Undue Certainty. Where Howard Zinn’s A People’s History Falls Short », American Educator (hiver 2012-2013), p. 27-34 [en ligne].

 

25 mars. Le temps des Québécois et Le Moulin à images : des visions alternatives de l’histoire québécoise ?

Joseph-Yvon Thériault, « Mais qu’a bien pu vouloir nous dire Robert Lepage ? », Argument, 11, 2 (printemps-été 2009) [en ligne].

Yves Laberge, « La quête d’identité dans l’histoire régionale », Argument, 11, 2 (printemps-été 2009) [en ligne].

Phillipe Dubé, « Une histoire sans nom, sans date, ni évènement », Le Devoir, 1er octobre 2008 [en ligne].

Reginald Harvey, « Le 400e de Québec et l’histoire – Une fête célébrée à la sauce Canada », Le Devoir, 27 septembre 2008 [en ligne].

 

1er avril. Congé de Pâques 

 

5 avril. Date la plus tardive pour remettre le matériel produit aux fins de la confection de la leçon d’histoire

 

8-15-22-29 avril. Présentation de trois leçons d’histoire 

Le trou noir de l’histoire

Voici un article de Renée Larochelle publié dans le journal le Fil et concernant la critique de Raphaël Gani envers le livre L’Histoire du Québec pour les nuls.

À trop entendre parler de la Grande Noirceur, les Québécois finiront par croire que leur épopée se résume aux ombres du passé

«Malheureusement, trop de Québécois semblent croire que leur passé se résume à une désespérante Grande Noirceur, sans grand intérêt pour le présent et pour l’avenir. Grave erreur…» C’est cette phrase apparaissant dans l’introduction de L’histoire du Québec pour les nuls, paru récemment aux éditions First, qui a incité Raphaël Gani à réagir en prenant la plume. Dans une lettre d’opinion envoyée au journal La Presse et publiée dans la version électronique du 23 novembre, l’étudiant à la maîtrise en histoire reproche à l’auteur du livre, Éric Bédard, de poser un diagnostic sévère sur les Québécois et leur histoire, sans avoir de preuves à l’appui.
Lire la suite ici.

 

Discussion autour de L’histoire du Québec pour les nuls

Raphaël Gani participe lundi midi à une discussion autour du livre d’Éric Bédard L’histoire du Québec pour les nuls.