Tag Archives: Pierre Duchesne

Que savez-vous de l’histoire du Québec?

Conférence ArchéoPat en archéologie et patrimoine

Que savez-vous de l’histoire du Québec?

par
Raphaël Gani,
candidat à la maîtrise en histoire à l’Université Laval

On dit des Québécois qu’ils s’essuient les pieds sur leur passé (M. Bock-Côté), qu’ils voient l’histoire comme une désespérante Grande noirceur (É. Bédard) et qu’ils manquent de connaissances historiques (P. Duchesne). Qu’en est-il vraiment? Nous synthétiserons les résultats d’une dizaine d’enquêtes (2002-2013) montrant l’importance primordiale de la guerre de la Conquête dans les souvenirs des Québécois. Négligés, ces résultats d’enquêtes pourraient contribuer à l’actuelle réforme de l’enseignement de l’histoire.

jeudi 5 décembre 2013 à 12h00
UQAR – Université du Québec à Rimouski
Local D-530

CONFÉRENCE GRATUITE ET OUVERTE À TOUS
présentée dans le cadre du cours HIS 15001 Histoire de la Nouvelle-France

L’événement Facebook.

conférence r. gani que savez vous de l'histoire du Québec

 

Lettre – Histoire : à quand la consultation publique?

Par Raphaël Gani.

Le 2 septembre dernier, les ministres Malavoy et Duchesne annonçaient une réforme de l’enseignement de l’histoire du Québec. On promettait alors une consultation publique à ce sujet. Mme Malavoy déclarait : « une section Web sur le site du ministère de l’Éducation permettra aux gens de donner leur avis, qui sera pris en considération ». Aucune consultation publique n’est amorcée un mois après cette promesse.

Pour lire la suite, cliquer sur l’image :

raphaël gani réforme cégep histoire québec

Lettre ouverte signée Raphaël Gani

Les ministres Marie Malavoy et Pierre Duchesne ont annoncé que l’enseignement de l’histoire du Québec sera revu de fond en comble en 2013-14. Ils justifient cette réforme notamment par l’ignorance des jeunes envers les moments fondateurs du Québec. Or, coup sur coup, quand des chercheurs demandent à de jeunes Québécois de raconter l’histoire du Québec, la majorité des réponses obtenues sont éclairées par le phare de la Conquête. La guerre de la Conquête est l’évènement le mieux mémorisé, et celui qui est le plus chargé émotivement (négatif). Pour paraphraser l’historien Guy Frégault, c’est lors de la Conquête que le peuple canadien fût brisé : cette interprétation est dominante aujourd’hui. Les jeunes et les moins jeunes jugent la Conquête comme la cassure dans le parcours de la collectivité québécoise. Une dizaine de chercheurs arrive à ce constat. Il est étayé depuis 2002 au sein d’une thèse de doctorat, trois mémoires de maîtrise, un livre et deux articles savants. Non encore publiées, des données récoltées au Musée de la civilisation et au Moulin à paroles corroborent aussi ce constat. Ces travaux réfutent un argument fondamental qui justifie la réforme de l’enseignement de l’histoire du Québec.

Cliquez sur l'image pour lire le texte

Cliquez sur l’image pour lire le texte

« Révision du programme d’histoire: Malavoy préfère l’avis d’experts pro-question nationale »

[…]
Jocelyn Létourneau, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire du Québec contemporain à l’Université Laval, se dit désappointé de la «mise au rancart du comité». Celui qui croit que la question nationale ne doit pas être «le soleil autour duquel toutes les planètes du passé québécois doivent orbiter» n’avait pas l’intention, dit-il, de bousiller les efforts ministériels. «Je n’aurais pas accepté d’y participer dans le simple but de le saborder», fait-il valoir. Il croit par ailleurs qu’il y a «matière à inquiétudes» avec la nouvelle forme de consultation choisie par la ministre de l’Éducation, Marie Malavoy.
[…]

Cliquez sur l'image pour lire ce que Jocelyn Létourneau en pense

Cliquez sur l’image pour lire ce que Jocelyn Létourneau en pense