Tag Archives: thèse

Soutenance de la thèse d’Alexandre Turgeon : 10 juillet à l’Université Laval

Robert La Palme et les origines caricaturales de la Grande Noirceur duplessiste : conception et diffusion d'un mythistoire au Québec, des années 1940 à nos jours Alexandre Turgeon Doctorat en histoire 10 juillet 2015 13h00 Charles-De Koninck, 3244 Directeur de recherche : Jocelyn Létourneau Codirecteur de recherche : Dominic Hardy Président de soutenance : Zita De Koninck Examinateur externe : Martin Meunier Examinateur : Lucia Ferreti Examinateur : Jarrett Rudy

Robert La Palme et les origines caricaturales de la Grande Noirceur duplessiste : conception et diffusion d’un mythistoire au Québec, des années 1940 à nos jours
Alexandre Turgeon
Doctorat en histoire
10 juillet 2015 13h00
Charles-De Koninck, 3244
Directeur de recherche : Jocelyn Létourneau
Codirecteur de recherche : Dominic Hardy
Président de soutenance : Zita De Koninck
Examinateur externe : Martin Meunier
Examinateur : Lucia Ferreti
Examinateur : Jarrett Rudy

Avec la Révolution tranquille, la Grande Noirceur occupe une place de choix dans l’imaginaire collectif des Québécois. Ces deux mythistoires articulent une conception dichotomique du passé québécois où l’année 1960 apparaît comme une fracture entre deux temps et deux mondes, entre un Avant sombre et un Après lumineux. Cette thèse s’intéresse aux origines caricaturales de la Grande Noirceur duplessiste. Jusqu’ici, les chercheurs qui ont abordé la question des mythistoires constitutifs du Québec moderne se sont surtout arrêtés aux discours des intellectuels regroupés au sein du journal Le Devoir, de la revue Cité Libre et de la Faculté des Sciences sociales de l’Université Laval. Pour notre part, nous mettons en lumière la contribution du caricaturiste Robert La Palme dans la conception et la diffusion du mythistoire de la Grande Noirceur duplessiste au Québec.

LaPalme Caricature Grande noirceur Alexandre Turgeon

Robert La Palme est l’un des plus éminents caricaturistes que le Québec ait connus. Entre 1939 et 1962, à l’emploi des plus importants journaux canadiens-français de l’époque, il présente sa vision caustique de l’actualité. Au fil des ans, quantité de personnages de tous horizons et milieux politiques et culturels se sont retrouvés dans le grand théâtre qu’est son œuvre satirique. Mais nul n’a autant retenu l’attention de l’artiste que Maurice Duplessis, chef de l’Union nationale et premier ministre de la province de Québec de 1936 à 1939, puis de 1944 à 1959 jusqu’à sa mort. Dans des centaines de caricatures, La Palme prend un malin plaisir à caricaturer l’homme et son « régime », ses idées et ses convictions, ses actes et ses prises de position. Ce faisant, le caricaturiste produit quelques-unes des images d’Épinal de la Grande Noirceur duplessiste.

11701446_10205321262564901_170325577_o LaPalme Caricature Grande noirceur Alexandre Turgeon2

Sous l’angle du caricaturiste Robert La Palme, cette thèse étudie les processus de production et de circulation des discours qui portent sur la Grande Noirceur duplessiste depuis les années 1940. Nous montrons que Robert La Palme tient un discours original sur la Grande Noirceur duplessiste. Sa contribution la plus importante à cet effet est certainement la formule « Toé, tais-toé! », que le caricaturiste est le premier à mettre dans la bouche de Maurice Duplessis. Cette formule est, depuis, devenue l’un des fleurons de ce mythistoire. D’autres discours sur la Grande Noirceur duplessiste ont recours aux caricatures de La Palme. Deux brochures électorales du Parti libéral provincial ainsi que des manuels scolaires, une exposition muséale et une synthèse historique ont retenu notre attention. Dans les années 1940 et 1950, le Parti libéral provincial recourt aux caricatures de La Palme pour répondre à la démagogie de l’Union nationale. Quand la caricature ne sert pas carrément de discours politique, celui-ci prend les traits de la caricature. Depuis les années 1980 enfin, les caricatures de Robert La Palme ont été utilisées pour des motifs éducatifs, commémoratifs et historiques afin de renforcer le mythistoire de la Grande Noirceur duplessiste.

LaPalme Caricature Grande noirceur Alexandre Turgeon 3

Publication de la thèse de Victoria Raileanu

Victoria Raileanu, Les figures de la propagande: Le temps, l’espace et le héros dans le documentaire historique produit à la télévision de la République soviétique socialiste moldave (1961-1989), thèse de doctorat (histoire), Université Laval, 2013, 409 p.

Résumé:

Cette thèse a pour objet les significations produites par la propagande soviétique au moyen du documentaire historique réalisé entre les années 1960 et 1980 à la station de télévision de la République Soviétique Socialiste Moldave. À partir d’un corpus de base de 32 documentaires, la thèse vise trois types de représentations filmiques investies d’une forte connotation idéologique : les figures du temps historique, les métaphores de l’espace et l’image du héros soviétique. Nous considérons également les représentations connexes qui constituent le contexte narratif et filmique des trois catégories principales d’images de manière à révéler le réseau entier de significations de l’idéologie soviétique. Notre étude s’inscrit dans la lignée des études des sociétés communistes en même temps qu’elle appartient au domaine théorique de l’histoire de l’imaginaire et des idées. Elle répond à une triple problématique. Premièrement, elle explique la portée et les usages politiques et idéologiques des représentations véhiculées par la propagande télévisée. La recherche rend compte des objectifs et des stratégies propagandistes en Moldavie, alors en cours de soviétisation. Elle révèle notamment les normes officielles de représentation, leurs variations à la suite des changements politiques et dresse un inventaire des moyens discursifs mis en œuvre dans l’élaboration des symboles clés de la propagande de Parti. Ensuite, la recherche montre les différents degrés d’implication des cinéastes et des historiens dans la construction des codes de l’idéologie soviétique. Elle cerne les rapports entre le pouvoir soviétique et les intellectuels, contraints d’être des idéologues et des propagandistes professionnels. L’étude constate une tendance épisodique parmi les producteurs culturels à échapper au registre propagandiste afin d’exprimer une vision hétérodoxe. Enfin, nous sondons l’ancrage des représentations propagandistes dans les structures durables de l’imaginaire. La recherche puise ses données empiriques dans la presse soviétique écrite, dans des documents d’archives visant le fonctionnement institutionnel de la télévision moldave, et dans une série de 16 entretiens de cinéastes et de responsables administratifs et idéologiques. Elle recourt à une ample contextualisation historique afin de montrer l’évolution des structures archétypales à travers les différents systèmes de représentations et leur adaptation aux réalités culturelles changeantes.

Pour accéder à la thèse : http://theses.ulaval.ca/archimede/meta/29812

Abstract:

The work presented in this thesis investigates the contents of Soviet propaganda as it appeared in historical documentaries produced from 1960 through 1990 by the local television broadcaster of the Moldavian Soviet Socialist Republic. From a base corpus containing 36 documentaries, it centers itself on three types of filmic representations with high ideological connotation: the figures of historic time, the metaphors of space and the soviet hero’s image. It also considers the related representations that create the narrative and cinematic context of the three main categories of images in order to reveal the entire network of meanings of Soviet ideology. Our study falls in line with soviet studies research while also belonging to the theoretical field of the history of imagination and ideas. It addresses three problems. First, it reveals the scope and the political and ideological purpose of the representations conveyed by television propaganda. The research reflects the objectives and strategies of official propaganda in Moldova, a territory under sovietization. It unearths the official standards of representation, their variations due to political changes and makes an inventory of discursive means used in the development of the key symbols of Party propaganda. Second, the research shows the different degrees of involvement of filmmakers and historians in the construction of the codes of Soviet ideology. It identifies the relationships between Soviet power and intellectuals, reduced to the rank of ideologists and professional propagandists. The study finds an occasional tendency among cultural producers to escape the mandatory propagandist registry and express an unorthodox view. Finally, we survey the rooting of propagandist representations in the lasting structures of the imagination. The research draws its empirical data from Soviet print media, from archive documents related to the institutional inner workings of Moldovan television, and from a series of 16 interviews with filmmakers and administrative and ideological executives. It makes use of the long historical detour to show the evolution of archetypal structures across various systems of representation and their adaptation to changing cultural realities.

Enquête sur la configuration narrative de deux figures de l’imaginaire franco-québécois

La thèse de Florence Tilch est maintenant disponible : « Récits de déserteurs et de volontaires : enquête sur la configuration narrative de deux figures de l’imaginaire franco-québécois« . En voici le résumé.

Les déserteurs et les volontaires sont des acteurs de l’histoire québécoise qui ne sont pas toujours évidents à étudier. Tant de mythistoires entourent ces deux personnages qui symbolisent avant tout deux attitudes et comportements antagonistes lors de conflits militaires ! Au Québec francophone, les déserteurs et les volontaires des guerres mondiales sont toutefois devenus des protagonistes qui représentent bien davantage qu’un endossement ou un refus du service aux armes. L’objectif de cette thèse est de comprendre les valeurs multiples et changeantes qu’incarnent ces deux figures au sein du grand récit collectif et des petits récits qui marquent l’imaginaire de la communauté québécoise. En effet, depuis la Guerre des Boers en Afrique du Sud, l’envoi de troupes à l’extérieur du Canada est une occasion pour la société d’évaluer ses allégeances et de discuter son parcours historique, ses origines et son destin. Ainsi, nous partons du constat selon lequel les représentations des déserteurs et des volontaires, qu’elles soient historiographiques ou fictionnelles, ne sont pas formulées dans le vide. Elles s’insèrent dans différentes strates narratives que nous devons dégager. Ce sont donc trois niveaux historiaux qui nous intéressent dans le cadre de cette thèse : la configuration narrative de l’expérience historique québécoise, la mise en scène des guerres mondiales au sein de ces récits collectifs et, enfin, les intrigues où figurent les déserteurs et les volontaires. Ces mondes narratifs ne sont bien sûr pas statiques et isolés, mais, au contraire, évoluent en permanence, se côtoient et se confondent dans des discours aussi différents que la fiction et l’historiographie. Nous avons choisi d’étudier des romans et des pièces de théâtre, car la fiction est le seul domaine où les représentations des volontaires et des déserteurs se côtoient et deviennent ainsi comparables. Une analyse de la configuration narrative nous disposera à établir un tableau de différents leitmotifs qui définissent les deux acteurs et à comprendre leur fonction dans la représentation des guerres mondiales. Nous pouvons alors saisir les évolutions complexes et subtiles du grand récit historique québécois et ainsi dégager une perspective nouvelle sur la négociation jamais achevée des références identitaires de la communauté.

Soutenance de thèse le 8 mai : Victoria Raileanu, « DE LA PROPAGANDE » Les représentations du temps, de l’espace et du héros dans le documentaire historique produit à la télévision de la République soviétique socialiste moldave (1961-1989)

SOUTENANCE DE THÈSE « DE LA PROPAGANDE »  Les représentations du temps, de l'espace et du héros dans le documentaire historique produit à la télévision de la République soviétique socialiste moldave (1961-1989) Victoria Raileanu

Quelques thèses et mémoires d’anciens de la Chaire

Marc Collin, “Autour de Chénier : Les Rébellions et la conscience historique canadienne et québécoise”, Thèse de doctorat, Université Laval, 2006.

Christophe Caritey, “L’apport du manuel scolaire et ses limites dans la formation de la mémoire historique. Application à l’étude de la Nouvelle-France de 1608 à 1663 dans le cadre du Québec de 1923 à 1989”, Thèse de doctorat, Université Laval, 1992.

Matthew Rankin, “A Wolfe in Montcalm’s Clothing An Investigation into the Figure of Betrayal within the Mythistories of Meech Lake, Québec français, 1987-1995”, M.A. thesis, Université Laval, 2004

Publication de « Conjuguer la nation au passé. Mémoire et identité dans les manuels d’histoire moldaves, 1918-2006. »

Thèse de doctorat de Maria Neagu.

S’appuyant sur un corpus de programmes et de manuels scolaires d’histoire moldaves ayant circulé dans les écoles de 1918 à 2006, notre thèse amorce une réflexion exploratoire sur la question des usages du passé aux fins de la construction d’une identité nationale. Elle se propose de montrer que, par l’entremise de la production scolaire d’histoire, les pouvoirs en place – roumains, soviétiques et moldaves – ont cherché à livrer au jeune citoyen moldave l’image salutaire d’un projet national unificateur.

Les deux premières parties de la thèse retracent le contexte géohistorique général et les dynamismes sociétaux sous-tendant les efforts politiques de définition d’une communauté nationale en Moldavie. Dans les trois parties suivantes, nous inventorions les mécanismes discursifs mis en oeuvre afin de construire, sur le mode des mythes fondateurs, les referents identitaires de la collectivité locale, ainsi appelée à se penser « roumaine », « soviétique » et « moldave ».

L’analyse rigoureuse des sources permet de distinguer deux grands récits historiques qui s’opposent au chapitre des références identitaires des Moldaves. Le premier, né dans la Roumanie de l’entre-deux-guerres qui incorpore la Moldavie, met en évidence les fondements symboliques qui lieraient les Bessarabiens à la culture, à la langue et aux traditions roumaines. Le second, conçu en RASSM et repris après la Deuxième Guerre mondiale dans le cadre de la république soviétique socialiste moldave, valorise une nation moldave distincte et historiquement vouée à l’aventure communiste. La thèse s’achève sur l’analyse de la période postcommuniste, constatant qu’à cette étape, la production historique s’actualise en dupliquant les discours qui l’ont précédée.

Ces deux récits contradictoires et leur cohabitation tendue dans l’espace scolaire permettent de saisir les signes d’un débat de société qui touche à la pluralité des mémoires et aux multiples interrogations identitaires parcourant la société moldave contemporaine. De fait, la Moldavie exprime, dans son effort de transition postcommuniste, le besoin implicite d’attribuer de nouvelles significations à son existence collective, déclinée dès lors au prisme du « nous » et de l’« autre ». Le retour à l’histoire figure comme but et moyen de cette entreprise d’ingénierie nationale.

Lien vers la thèse.